Publication du volume I

L’équipe “Histoire de l’art antique et de l’archéologie” de l’INHA a le plaisir de vous annoncer la publication du volume I du recueil des dessins de Muret sur le site du Digital Muret, réalisée en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France et disponible à cette adresse.

Nous voudrions remercier toutes les équipes de recherche et institutions qui ont permis à cette publication de voir le jour. Le Service numérique de la Recherche de l’INHA a conçu le site web et effectué la mise en ligne des données. Nous remercions tout particulièrement Antoine Courtin, Federico Nurra et Johanna Daniel qui ont effectué ce travail, toujours avec entrain et bonne humeur. Plusieurs musées ont accepté de nous transmettre des informations au sujet des objets conservés ainsi que des photographies libres de droit. Il s’agit du Musée Rolin à Autun, du Musée Antoine Vivenel de Compiègne, du British Museum (Londres), de la Manchester School of Art (Manchester), du Musée des Beaux-Arts de Lyon, du Musée archéologique de Narbonne, du New-York Metropolitan Museum of Art (New-York) et de la Bibliothèque nationale de France. Merci à leurs équipes pour leur disponibilité et leur travail d’identification sans lequel le projet ne pourrait se concrétiser. Merci, enfin, aux équipes de l’INHA qui participent de près ou de loin à la bonne conduite du programme et plus particulièrement au Service de la communication qui en assuré la diffusion (Marie-Laure Moreau, Anne-Gaëlle Plumejeau, Marc Riou, Flora Rosset). Cette communication nous paraît indispensable pour garantir l’esprit collaboratif qui guide le projet.

Le volume I est composé de 468 objets dessinés dont 261 ont été légendés par J.-B. Muret. À ce jour, 275 objets ont pu être localisés dans les collections où ils sont conservés. N’hésitez pas à nous écrire si vous connaissez le lieu de conservation de certains objets non localisés ou si vous voulez apporter des compléments d’information à propos de leur description, de leur datation, etc. Les statuettes constituent la catégorie d’objets la plus représentée (181). Viennent ensuite les vases (57), les reliefs (38), les monnaies (34), les lampes (29), les vases plastiques (22), les objets de toilette (14) et les intailles (14), les appliques (13), enfin, une myriade d’artéfacts de la vie quotidienne (moins de 10 par type). En ce qui concerne les matériaux, la terre cuite (214) et le bronze (123) dominent largement le corpus. Les autres matériaux réunis (pierre dure, tendre et précieuse, or, fer) concernent 109 individus. Les antiquités romaines sont majoritaires dans le total (45,7%), suivies des antiquités grecques (36,3%). Les antiquités étrusques et italiques (8,3%), orientales (5,6%), égyptiennes/extra-européennes/médiévales (moins de 1%) sont faiblement représentées.

Le volume I en chiffres. Conception du dashboard : A. Courtin.

Le site web est destiné à accueillir la publication des différents volumes (pour l’instant les volumes I et II). L’objectif est tout d’abord de faire connaître l’œuvre de Muret dans son ensemble ainsi que le travail d’identification et de caractérisation typo-chronologique accompli par l’équipe “Histoire de l’art antique et de l’archéologie”. De plus, il s’agit de pouvoir se servir de ce site web comme d’un outil analytique. Il est ainsi possible de “faire parler” les données à l’aide d’un système de filtres disponible dans l’onglet de recherche.

La mise à jour importante de contenu a également été l’occasion d’apporter des améliorations d’interface. Il est désormais possible, grâce à un jeu de pictogrammes, de repérer directement depuis l’affichage mosaïque les artéfacts qui ont pu être identifiés dans une collection publique, ainsi que ceux pour lesquels les lieux de création ou de découverte sont connus.

Une interface améliorée. Capture d’écran de l’affichage mosaïque pour individualiser les objets.

Pour faciliter la prise en main du Digital Muret, nous fournissons désormais un mode d’emploi détaillé (https://digitalmuret.inha.fr/s/digital-muret/page/mode-emploi). Pour ceux qui souhaiteraient récupérer automatiquement l’ensemble ou une partie des données du Digital Muret, nous mettons également en ligne une aide pour utiliser l’API (https://digitalmuret.inha.fr/s/digital-muret/page/api-mode-emploi), où sont fournis de nombreux exemples de requêtes (https://digitalmuret.inha.fr/s/digital-muret/page/exemples-requetes).
Enfin, nous avons publié sur le github de l’INHA (https://github.com/INHAParis/omeka-s-theme-DigitalMuret) le code source du thème Omeka-S spécialement développé pour Digital Muret à partir du thème Centerrow de  Roy Rosenzweig (https://omeka.org/s/themes/centerrow/). Open Source, il peut être réutilisé pour d’autres projets. 

Si vous souhaitez approfondir vos recherches, vous pouvez consulter les notices AGORHA des objets publiés. En effet, certaines informations apparaissent seulement sur ces notices et non sur le site, plus intuitif et épuré. C’est le cas, par exemple, des références bibliographiques. Si vous souhaitez connaître l’avancement du travail d’acquisition et d’analyse des données, consultez le carnet de recherches du programme.

Nous espérons que la publication vous permettra de plonger dans l’univers de J.-B. Muret. Nous-mêmes, qui ne l’avons pas encore parfaitement cerné, tâchons de définir jour après jour qui était ce dessinateur du XIXe siècle, comment s’organisaient les collections qu’il a dessinées tout au long de sa carrière et, à plus forte raison, comment s’y reflète l’archéologie naissante à cette période.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.